• Accoucher aux US - Partie 1

    Accoucher aux US a été pour moi une très grande expérience. Outre le fait que l'accouchement a été magique et d'une simplicité incroyable, j'ai trouvé ça très interessant de vivre tout ça dans un monde qui n'est pas le mien, avec une autre langue et des habitudes bien différentes. 

      

    Déjà, il faut savoir qu'ici une bonne partie des accouchements sont déclenchés, et je n'ai pas échappé à la règle. Pour Salomé, ça avait déjà été le cas car je faisais une prééclampsie. Cette fois-ci, c'est parce que mon taux de liquide amniotique était soit disant trop bas. Autant la première fois c'était évident et vital pour moi, autant cette fois-ci je me demande où a été la frontière entre l'urgence et le confort de mon gynéco. Bon faut dire, mon petit Bobby il a quand même plus de 65 ans, alors je comprends bien que ça l'éclate pas de se lever à 3h du matin pour moi. Et puis c'est de bonne guerre, tout le monde fait ça ici, et il est même fréquent que les futures mamans demandent à être déclenchées, par confort. N'empêche que ça fait un drôle d'effet de prendre rdv trois jours à l'avance pour accoucher comme si on allait chez le coiffeur.

      

    Bref, mon Bobby, il est pas fou. Quitte à te déclencher, autant que tu ais besoin de lui pendant ses heures ouvrables (et puis après, y'a Dallas à la télé, mouarf arf arf). Du coup, il te fait venir à 5h du matin en croisant les doigts pour que tu ne fasses pas de la rétention de bébé, et parce que te faire venir à 3h du matin, ça finirait par sentir l'entourloupe. D'ailleurs, comme tous ses petits copains, il a compris le truc, il essaie de te caser une petite césarienne ni vu ni connu, le top étant une césarienne programmée. Il parait que le taux des césariennes est de 25 %, mais alors là, d'après ce que j'entends autour de moi, je me permets d'émettre de gros doutes ! 50 % me paraît plus proche de la réalité...

      

    Après, l'accouchement, ben, c'est free style, comme partout dans le monde ! J'étais dans un grand hôpital, et franchement, c'était la classe internationale. Une salle d'accouchement immense, du personnel disponible, un lit pour le papa, une salle de bain trop classe, le wifi.. comme à la maison moi j'vous dis, le bip du monito en plus. En parlant de personnel, y'en a un que j'ai pas cité dans mon article précédent, c'est l'anesthésiste, et pour cause, on le voit pas avant le jour J celui là ! Non mais quand je vous dis que c'est pas des violents pour le suivi de grossesse...

     

     Voilà pour ce soir les amis, je vous écris la suite bien vite pour vous raconter le séjour à la maternité et sa gastronomie légendaire, les soins au bébé et le BUG post natal. Juste pour vous donner un avant goût et que vous puissiez déjà vous moquer de moi, une petite anecdote : en papotant avec l'anesthésiste pendant qu'elle me posait la péridurale, j'ai cru qu'elle me demandait mon âge (How old are you?) alors je cherche péniblement comment on dit déjà (les nombres en anglais et moi ça fait 10, je sais pas pourquoi, c'est un truc qui a jamais voulu rentrer), et là je l'entends éclater de rire avec son assistante. Bah ouais, en fait elle me demandait comment j'allais (How are you?). Ca, voyez-vous, c'était les prémices de mon BUG post natal... la suite au prochain épisode !

      

    Edit : ah non, faut quand même que je vous raconte que, sachant que je n'allais pas pouvoir boire pendant des heures, j'ai voulu acheter un brumisateur... et j'ai fait chou blanc, impossible d'en trouver dans mon supermarché habituel. En en parlant avec ma copine Marie, je me suis rendue compte qu'ici, c'est presque impossible à trouver ! Elle m'a donc prêté le sien, qu'elle avait acheté une fortune dans un des rares endroits de Houston qui en vend. Et pendant l'accouchement, quand Olivier l'a sorti du sac, on se serait cru dans un sketche : la sage-femme, qui ne connaissait pas, a voulu essayé de se pschitter le visage... vous auriez vu sa tête ! Elle était toute fofolle à l'idée de se mettre de l'eau en spray sur le visage, elle a même appelé une autre sage-femme pour lui montrer ! Ah, c'est beau de pouvoir égayer la vie des gens si simplement... 

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :