• L'amitié en expatriation

    16 Mai 2016

    - Bonjour,

    - Bonjour ! Je t'ai jamais vu au cours de peinture, c'est la première fois ?

    - Oui, je viens juste de m'inscrire à Expat Accueil, on est arrivé il y a à peine 4 mois. Et vous ?

    - Ça fait 2 ans et demi, déjà ! Vous vous plaisez ici ?

    - Bof, c'est un peu dur. Nos familles nous manquent et on a du mal à se faire des copains...

    - Ne t'inquiète pas, c'est normal au début... Ça va bientôt aller mieux, tu verras, et ensuite vous ne voudrez plus partir! Et vous venez d'où en France ?

    - De la banlieue de Lille. Et vous ?

    - De Biarritz...

    Et sinon, tu as des enfants ? Ils vont dans quelle école ? Oh, c'est marrant, les miens aussi ! Ils sont dans quelles classes ? Et vous vivez dans quel quartier ? Ah bah oui je connais, on est juste à côté ! Et vous rentrez en France cet été ?

    - Au fait, je t'ai même pas demandé ton prénom... Tu t'appelles comment ?

    - Mathilde ! Et toi ?

    - Sarah ! Enchantée !

    - Enchantée !

     

    30 Mai 2016

    Mathilde, à son mari : J'ai rencontré une nana très sympa au cours de peinture, ça fait plusieurs fois qu'elle vient et on a bien accrochées ! Ils ont un peu de mal à se faire des nouveaux copains avec son mari, ça te dit qu'on les invite à manger ?

     

    12 Juin 2016

    Sarah, à sa soeur sur Skype : On était invités chez des français hier, on a passé une super soirée ! On a dit qu'on laissait passer l'été en France et qu'on se recontactait à la rentrée pour se revoir !

     

    Septembre 2016 à Décembre 2017

    On se retrouve, on rigole, on s'entraide, on se confie, on part en week-end ensemble, on se dépanne...

     

    L'amitié en expatriation

     

    Janvier 2018

    Sarah, à Mathilde : C'est positif ! On va avoir un bébé ! On le dit qu'à vous par contre, on le dira à nos familles en France dans 3 mois, de toute façon personne ne pourra le deviner...

     

    Septembre 2018

    Sarah, à Mathilde : Contractions toutes les 5 minutes ! On réveille les enfants et on passe vous les déposer...

     

    Novembre 2018

    Mathilde, à Sarah : On est à l'aéroport, l'enterrement est prévu pour après-demain... Putain, que c'est dur... Merci de votre soutien et votre aide depuis hier, sans vous ça aurait vraiment été compliqué...

     

    Janvier 2019

    Mathilde, à Sarah : Ils ont annoncé des rapatriements d'expatriés en masse dans la boîte de A., j'espère qu'on n'est pas concernés... J'ai les boules, je veux pas partir ! Je veux voir ton bébé grandir !

     

    Janvier 2019

    Mathilde, à Sarah : Rapatriement confirmé, on doit être à Paris dans un mois...

     

    Février 2019

    Sarah, à Mathilde : Cool si vous avez enfin vendu la voiture, quel soulagement ! Toujours ok pour qu'on vous amène à l'aéroport le jour de votre départ ? Il vous reste quoi à vendre du coup ?

     

    Février 2019

    Sarah, à Mathilde : On se voit cet été en France, promis hein ? C'est dans 5 mois, ça devrait pas être trop long à attendre ! Tu me skypes dès votre arrivée, hein ?! Putain, qu'est ce qu'on va faire sans vous, nous ici ?...

     

    Février 2019 - Jour du départ

               ...........................

          

    Avril 2019

    Mathilde, à Sarah : Désolée du silence radio, on est débordés avec l'installation ! Je n'arrive pas à trouver une location pour venir vous voir à Biarritz cet été, je m'y suis prise trop tard. Tout est pris ou beaucoup trop cher... Et puis je ne sais pas si A. va pouvoir avoir une semaine de vacances avec son nouveau contrat... On essaie de se planifier un skype la semaine prochaine pour parler de tout ça ? Sinon la semaine d'après, j'aurai peut être plus de temps... Appelle plutôt vers 13h pour toi comme ça les enfants seront couchés, mais pas plus tard que 14h30 si possible, après ça fait un peu tard ! Que c'est compliqué de vivre à 8000 kms...

     

    Juillet 2019

    Mathilde, à Sarah : C'était vraiment trop cool ces deux jours avec vous ! Dommage que ça ait été si court finalement... Il faut absolument qu'on se refasse ça l'été prochain !

    Sarah, à Mathilde : L'été prochain, je ne sais pas si on aura les moyens de rentrer en France... J'espère ! Sinon, l'été d'après ?

    Mathilde, à Sarah : L'été d'après, c'est dans 2 ans...

     

    ******************************

     

    Quand on est au bout du monde, l'amitié doit se créer fortement, parce que les amis sont les seuls sur qui on peut compter, et rapidement car le temps est chronométré. Comme une épée de Damoclès au dessus de la tête, on sait, en se rencontrant, en se découvrant, en s'apprivoisant, qu'un jour il faudra forcément se séparer. Et plus l'amitié est forte, plus la chute est rude, jusqu'à ce que le temps fasse son affaire et qu'on finisse par s'habituer à ce qui était inacceptable jusque là.

     

    Mes amis expatriés, vivez pleinement et intensément ces amitiés brèves mais intenses, douces et démultipliées !

    Le moment des retrouvailles est parfois long à arriver, mais quel bonheur quand il est là !

    C'est comme si, comme on dit, on ne s'était jamais quittés...

     

    Mes Mathilde et Mes Sarah à moi, je sais que vous vous reconnaitrez en lisant ce post aujourd'hui.

    You are still here, with me, in my heart ! Love U ! Miss U !

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Mai 2016 à 08:49

    Très vrai tout ça ! Et puis quel bonheur ensuite d'avoir des amis un peu partout dans le monde, même si on n'a pas toujours les moyens d'aller les voir dans leurs nouvelles expatriations...

      • Mercredi 18 Mai 2016 à 00:00

        C'est vrai ! On s'enrichit mutuellement !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Elise
    Mardi 17 Mai 2016 à 13:40

    Les coups durs, les grandes joies, les petits bonheurs du quotidien, on partage tout entre amis expats. Heureusement, sinon on ne tiendrait pas le coup !

    Pas facile non plus de supporter la distance avec les amis d'avant, ceux qu'on a laissés derrière, les événements qu'on rate parce qu'on est trop loin... Alors on compense avec les nouveaux amis, ceux d'ici, en sachant comme tu dis justement que le temps est compté...

    Ton article est très juste, ça sent le vécu.

      • Mercredi 18 Mai 2016 à 00:01

        Merci Elise ! Et oui, c'est bien sûr du vécu, comme pour tout le monde ici...!

    3
    Audrey
    Mardi 17 Mai 2016 à 22:27

    Tu me manques! Vous me manquez les houston's friends...

      • Mercredi 18 Mai 2016 à 00:00

        Cet article est, entre autre, pour toi bien sûr...!

    4
    Marie
    Mercredi 18 Mai 2016 à 16:02

    Je partage tout a fait tes sentiments. Derniere anecdote en date: nous avons rencontre une fille tres sympa ce weekend qui vient d'arriver en UK et avec qui on a commence a faire des projets du genre "il faudrait qu'on se voit, qu'on s'invite" et en meme temps que je proposais ca, une petite voix dans ma tete qui me disait "c'est tellement dommage qu'on ne se soit pas rencontre plus tot: j'aurai investi beaucoup plus dans cette relation". J'ai presque peur de faire de nouvelles rencontres, en tous cas si proche de mon depart. Arghhhh, oui c'est dur de ne pas se projeter et d'essayer de profiter au max de l'instant et des amitiees presentes.

     

      • Jeudi 19 Mai 2016 à 03:50

        Oh, quel dommage en effet ! erf Dur dur de s'impliquer quand on part, et même quand on ne part pas encore on sait que le temps nous est compté !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :